Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Histoire de Demain

Yuval Harari est professeur d’Histoire à l’Université Hébraïque de Jérusalem. Il a récemment écrit « Précis de l’Histoire Humaine », et « Histoire de Demain ». Ces ouvrages sont remarquables, parce que bien que reposant sur une remarquable érudition multidisciplinaire, ils sont abordables pour quiconque s’intéresse au passé ou à l’avenir de l’espèce humaine. Ces ouvrages n’existent pas en traduction en française, mais l’on doit espérer que cela ne tardera pas. Ci-dessous des extraits que j’ai trouvé utile de traduire de l’hébreu.

La Religion de l’Information

La valeur suprême de la Religion de l’Information est le flux de l’information. Si la vie n’est qu’un flux d’information, et si nous trouvons qu’il est bon de prolonger la vie, de la promouvoir dans le monde entier et de lui donner de nouvelles dimensions, alors nous devons stimuler l’extension, la dissémination et le flux de l’information.

L’Homo-Data

La vertu première imposée à l’Homo-Data est d’optimiser le flux de l’information en se connectant à un maximum de réseaux, de consommer et de générer le plus d’information possible, ceci le plus rapidement possible. Tout comme les autres religions qui réussissent, la Religion de l’Information est missionnaire. Par conséquent la deuxième vertu consiste à se connecter, et aussi à engager le reste du monde à se connecter, y compris ceux qui ne le veulent pas. Par « reste du monde » l’on n’entend pas seulement les êtres humains, mais toute chose vivante ou inerte. Non seulement mon ordinateur et mon corps doivent être branchés, mais aussi ma voiture, ma machine à laver, mon frigo, mes lampes, mes robinets, mes vaches, ma volaille, et les arbres de la jungle. Tout doit être relié à l’Internet-de-toute-chose, amasser et diffuser de l’information vers les autres choses.

Le frigo surveillera la quantité de tomates et de concombres et commandera des produits frais quand le tiroir à légumes sera vide. Les lampes communiqueront la quantité d’énergie dont elles ont besoin et s’éteindront quand il le faudra. Les arbres communiqueront le taux d’oxygène, l’humidité et la pollution de l’air ambiant. Il ne faudra négliger aucun endroit ni aucun objet au monde susceptible de recevoir ou de donner de l’information.

Il est important de ne pas confondre entre cette nouvelle valeur que constitue la « liberté de l’information » et la désormais désuète « liberté d’expression ». La liberté d’expression est octroyée à l’homme et va de pair avec les valeurs de droit à la vie privée, à l’individualisme et à l’autonomie. Elle est basée sur le principe que chaque homme dispose d’un espace intérieur absolument libre, source de l’autorité et du sens du monde. L’on peut penser et ressentir ce que l’on veut sans craindre de sanction. De plus l’on peut exprimer ses pensées et ses sentiments parce que c’est sur cette base qu’est défini ce qui est bon, ce qui est beau et ce qui est acceptable. Mais la liberté d’expression inclut aussi le droit de ne partager ses pensées ou ses sentiments avec personne. Les autres ont pour leur part le devoir de respecter notre intimité et de s’abstenir de chercher à savoir ce qui s’y passe.

Par contre, la « liberté de l’information » a été octroyée à l’information elle-même, et non pas à l’homme. Elle est en opposition radicale aux idéaux de la vie privée, de l’individualisme et de l’autonomie. La Religion de l’Information est que c’est l’information qui doit être libre, et non pas l’homme. Elle n’aime pas que l’on s’enferme pour écrire son journal intime et qu’on ne laisse personne lorgner vers lui. Elle exige de partager l’information et de ne rien dissimuler. Son slogan est « l’information veut la liberté » (Congrès des  » Hackers Réunis » en Californie en 1984).

9 comments to Histoire de Demain

  • gilbert farache

    La recommandation de ce professeur est dangereuse pour l’epece humaine.Nous en constatons les consequences nefastes sur les comportements de plus en plus violents de groupes ethniques qui reagissent sans la reflexion necessaire pour preserver la coexistence pacifique.En effet l’information diffusée sans contrôles peut être fondée sur des opinions dangereuses faussant la realité et plus encore la verité.
    Plus elle est libre plus elle abolit celle de l’humain,qui doit avant toute chose analyser et agir suivant sa conscience.

    Que l’energie electrique vienne à manquer de façon prolongée,il faut plaindre les humains de demain qui seront incapables de survivre au milieu de machines paralysées,auxquelles ils ne sauraient plus se substituer.

    Il faut donc raison garder et user avec parcimonie de ces moyens qui d’information se transforment en moyens de
    domination.

  • gilbert farache

    J’ai oublié de vous feliciter d’avoir supprimé Mediapart de votre liste

  • R.Prasquier

    Merci de nous avoir fait partager cette lumineuse analyse. La même logique se retrouve l’écologie, dite profonde: la mise à l’écart de l’homme dans sa spécificité de sujet créateur de sens.

  • Administrator

    R.Prasquier. Effectivement, il y a un parallèle à faire entre la religion de l’écologie et celle de l’information. C’est Kant qui par sa révolution copernicienne a découvert que c’était l’homme qui donnait un sens au monde, et non l’inverse. Bravo pour votre commentaire.

  • gilbert farache

    “La liberté de l’information » a été octroyée à l’information elle-même, et non pas à l’homme”.
    Cette affirmation liberant l’information de la tutelle humaine,contredit Kant et la revolution copernicienne,qui fait de l’homme le sujet. et non l’objet.
    Il faudrait peut être expliquer et demontrer le parrelisme reliant ecologie et information,qui en plus sont loin d’être des religions au sens propre de leur missions .

  • Muriel

    C’est une blague ? C’est de l’ironie ? Je lis ce truc avec effroi, la religion de l’information … enfin, abordable pour quiconque s’intéresse au passé ou à l’avenir de l’être humain sauf pour moi probablement 🙂 Il est vrai que je suis plus emballée par Eckhart Tolle et le moment présent. Et si j’ai bien compris, Daniel tu n’es en rien responsable, tu transcris juste Harari.

    • Administrator

      A Muriel: le professeur Harari ne s’attaque pas à des concepts abstraits. Il met en évidence ce qui se passe en ce moment même dans un monde emporté par une spirale informatique qui met fin à l’Homo Sapiens en le remplaçant par l’Homo-Data.

      Cela a une influence sur notre vie de tous les jours. A titre d’exemple il faut savoir que chacun de nos mails, de nos “WhatsApp”, de nos conversations Facebook, etc.. sont disponibles dans le monde entier et le resteront pour toujours. Ces milliards d’informations se combinent entre elles et ont des effets que personne n’est capable d’anticiper ni de contrôler.

      Ci-dessous un autre texte de Harari (ma traduction de l’hébreu):

      « Personne ne comprend ce qui se passe sur la planète. Il y a des spécialistes qui connaissent des domaines comme l’intelligence artificielle, la nanotechnologie ou la génétique de la vieillesse, mais comme aucun d’eux n’a de connaissance globale, ils sont incapables de relier les disciplines les unes aux autres et de dégager une image intégrale.

      Les influences croisées des domaines de la recherche sont tellement complexes que même les chercheurs les plus pointus n’arrivent pas à en anticiper les conséquences, par exemple celles des découvertes en intelligence artificielle sur la nanotechnologie, ou de la nanotechnologie sur l’ingénierie génétique. Dans un monde où Google, Wikipedia et Facebook sont passés du statut de jeux confidentiels pour premiers de classe à celui de puissance mondiale, ni le Président des Etats-Unis, ni la CIA ni Google n’ont la moindre idée de ce qui se trame.

      Comme nul n’est en mesure d’être en phase avec la recherche scientifique, il est impossible de prédire où en sera l’économie mondiale dans une décennie, ce qui fait que nous ne savons pas vers où nous courons. En définitive, comme personne ne comprend comment fonctionne le système, personne n’est capable de le maîtriser. »

  • gilbert farache

    La liberté de l’information est un mythe dangereux.Si les dirigeants politiques decident pour des raisons electorales de l’orienter dans le sens qui leur sera favorable ,ils obtiennent le consentement des medias pour la diffuser et enfammer les masses populaires.Ainsi,aux USA,un crime individuel commis par un exalté dans une Eglise noire,provoque par son interpretation,un mouvement exigeant la disparition totale d’un souvenir historique de la guerre civile de secession.Mais l’image de Guevara ,criminel ,assassin conscient de milliers de compatriotes cubains,devient par une information orientée et mensongère, l’icône de la liberté et son image est vendue par millions d’exemplaires sur tous les supports imaginables.
    De plus,les hérauts de l’antiracisme ne denoncent pas le fait que des Eglises se qualifient de noires,que des Etats se qualifient d’islamiques,que même un continent se qualifie de noir.

  • Samy Goldberg

    Etonnant de faire le l’Information une Religion !
    Toutes les religions ne réussissent pas. La religion juive n’est pas une réussite en soi-même du fait de sa fermeture vis-à-vis de membres hypothétiques. Il y a des pays où “liberté d’expression” n’éxiste pas, le “brain-wash” existe bien ! Liberté d’Information est manipulée par l’Homme. La liberté est un terme indéfinissable et reste subjectif…