Yonatan Gefen ou l’art de faire parler de soi

Ahed Tamimi est une adolescente palestinienne qui a bousculé,  donné des coups de pied et giflé un militaire israélien en marge de l’effervescence produite par la décision du Président Trump de reconnaître Israël comme capitale d’Israël. Le militaire en question a gardé son sang-froid et n’a pas jugé utile de réagir, mais comme  la scène a été préméditée, filmée et publiée sur Facebook par la mère d’Ahed Tamimi, cela à entraîné son arrestation.

Yonatan Gefen est un auteur, poète, chanteur, journaliste et dramaturge israélien. Il a publié un poème où il chante la gloire d’Ahed Tamimi en disant que l’Histoire la retiendra au même titre que Hanna Senesh et à Anne Frank.

Pour mémoire, Chana Senesh est une poétesse juive formée par les britanniques en Palestine lors de la Deuxième Guerre Mondiale pour aider à sauver les Juifs d’Europe. Elle fut parachutée en 1944 en Yougoslavie et peu après arrêtée, torturée et fusillée.

Pour mémoire, Anne Frank est une adolescente juive assassinée en 1945 au camp de concentration de Bergen-Belsen. Elle est connue pour son journal intime où elle relate jour après jour le calvaire vécu par elle sa famille dans une cache d’Amsterdam avant  d’être déportée vers les camps d’extermination nazis.

Pour mémoire, et comme dit plus haut, Yonatan Gefen est un auteur, poète, chanteur, journaliste et dramaturge israélien. Mais pour compléter le portrait il faudrait maintenant ajouter que Yonatan Gefen est un crétin.

7 comments to Yonatan Gefen ou l’art de faire parler de soi

  • Rozenkier

    Yonatan Gefen est plus que connu et n’a pas besoin de faire parler de lui ce qui n’est pas le cas de tout le monde.
    Il aurait été honnête et intéressant de présenter le texte de Gefen afin que le lecteur puisse se faire son opinion.
    L’affaire Tamini est présenté de manière incomplète, donc inexacte
    Quant à qualifier Gefen de crétin c’est vraiment courir un gros risdque…et cela renvoit à ma remarque initiale

  • Pierre

    Lu et approuvé , sauf: Geffen n’est pas seulement un crétin, mais aussi un salaud !
    On voudrait ajouter qu’il crache sur les tombes de Chana Shemesh et de Anne Frank, mais leur seule sépulture est notre mémoire !

  • Gefen, un petit monsieur qui pour se faire un peu de publicite a ose comparer l’incomparable. Gefen est le genre de monsieur, qui pour redorer son blason, ose pietiner et ecraser des cadavres. Gefen n’est pas un cretin du tout il est tout simplement mauvais et mechant.

  • Georges Brandstatter

    Jacques Brel disait: Bête et con a la fois !
    Il faut admettre qu’il y a des juifs qu’i n’ont pas forcement la meme sensibilité qu’éprouvent la majorités des Juifs

  • Pour Rozenkier, ” l’affaire Tamini est présenté de manière incomplète, donc inexacte “. En effet.
    Il aurait fallu ajouter les innombrables provocations préparées, scénarisées et filmées par une presse complice dûment prévenue, pour le plus grand bonheur des antisiomites de tous poils. Ajouter aussi le palmarès terroriste du père.
    Quant à Geffen, c’est non seulement un crétin et un salaud, c’est surtout un tout petit monsieur.

  • Sigmund Stagel

    J ‘approuve et j applaudis pour ces propos .je confirme que je vomis sur ces pseudo intellectuels juifs à l image de ce Geffen qui se valorisent par une indignation dérisoire et perverse en soutenant les agressions contre notre peuple juif sous prétexte d’une objectivité imbecile.

  • Administrator

    A Rozenkier:
    Yonatan Gefen est inconnu ailleurs qu’en Israël. Le poème qu’il écrit est le genre de torchon dont la presse internationale hostile a Israël s’empare avec délice. Prétendre que Gefen n’a pas besoin de faire parler de lui est une ineptie parce qu’en tant qu’artiste c’est forcement son premier souci. Mais comme vous estimez que le lecteur a droit au texte intégral pour s’en faire une idée alors vous trouverez ci-dessous une traduction du poème. Je ne pense cependant pas que cela change grand-chose à ce vers ignoble qui compare ahed Tamimi à Hanah Senesh et à Anne Frank, parce que cela sous-entend que pour Gefen Israël serait l’Allemagne nazie. Ce poème est bête et méchant.

    « Une jolie fille de 17 ans a fait quelque chose de grave
    Et lorsqu’un fier officier israélien
    A perquisitionné sa maison
    Elle lui a foutu une baffe
    Elle est née dans cette situation et avec cette gifle
    50 ans d’occupation et humiliation
    Et le jour où l’histoire de ce combat sera raconté
    Toi Ahed Tamimi,
    Aux cheveux rouges
    Comme David qui a giflé Goliath
    Tu seras au même rang que
    Jeanne d’Arc, Hannah Senesh et Anne Frank »