Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Dominique Strauss-Kahn ou la stature d’un président

On a abondamment relevé le courage d’Anne Sinclair depuis que Dominique Strauss-Kahn a été arrêté à New-York. Mais bien qu’elle ait eu beaucoup à endurer depuis le déclenchement de l’affaire, elle est ce qu’on appelle une victime collatérale. Au-delà de ses proches, celui qui est frappé le plus durement c’est bien entendu Dominique Strauss-Kahn lui-même.

Dans la mesure où il est innocent, son comportement a été déterminé et extraordinairement digne. A aucun moment il n’a craqué. A aucun moment il ne s’est écroulé. A aucun moment on n’a pu déceler dans son expression de la colère, de l’exaspération, du dépit ou du désespoir. Nous ne savons pas comment les choses se sont déroulées dans le bureau du procureur ou lors de son séjour en prison, mais nul doute que si à un moment où à un autre il s’était effondré, ou au contraire s’était emporté, on l’aurait su grâce aux médias à l’affut de tout ce qui pouvait faire des titres.

Et quand tout a basculé et que le procureur a libéré Dominique Strauss-Kahn sur parole, là aussi il a fait preuve d’une retenue remarquable. En sortant du Tribunal il s’est dirigé d’un pas mesuré vers la voiture qui l’attendait sans exhiber la moindre jubilation. C’était pourtant sur ce même trottoir que quelques semaines auparavant il avait été houspillé par une meute haineuse qui hurlait « honte sur vous » en lui souhaitant de croupir le restant de ces jours en prison. A peine a-t-il esquissé un sourire traduisant son soulagement, mais c’était un sourire paisible, un sourire qui avait l’air de s’adresser surtout à ses proches, qu’ils fussent présents ou lointains, comme pour leur redonner confiance et leur signaler qu’il allait bien.

Si Dominique Strauss-Kahn est blanchi d’ici peu, la question de sa candidature à la Présidence de la République va à nouveau se poser, même si lui-même pourrait souhaiter un répit avant de prendre sa décision. Ce qui apparait à l’évidence, c’est que ses éventuels électeurs auront eu l’occasion d’évaluer en direct la tenue de cet homme face à l’adversité. On peut ne pas être de son bord politique, mais dans la mesure où la fonction de Président requiert une trempe exceptionnelle et l’aptitude à garder son calme en toutes circonstances, Dominique Strauss-Kahn a démontré qu’il était à la hauteur à l’occasion de cette épreuve dont il se serait bien passé.

Quant à son profil d’homme à femmes, il craignait lui-même depuis longtemps qu’il ne le rattrape lors d’une éventuelle campagne électorale. Le destin a voulu qu’il soit rattrapé avant même qu’elle ne commence, or si les sondages montrent qu’il est encore un candidat apprécié il n’aura plus à craindre la bulle à ragots parce qu’elle se sera dégonflée avant la campagne.

Ne pas vouloir voter pour un homme dont on réprouve la sexualité est une chose, mais faire activement campagne contre lui sur base de son penchant sexuel est scandaleux. Il n’y a pas si longtemps, un candidat homosexuel à la mairie de Paris n’aurait eu aucune chance de se faire élire. Maintenant la plupart des électeurs ne font plus de lien entre l’orientation sexuelle et la compétence du Maire de leur ville, et c’est bien ainsi. Lors de l’affaire Monica Lewinsky, le Président Clinton a successivement nié et reconnu une aventure sexuelle extraconjugale à la face de l’Amérique toute entière, mais cette Amérique que l’on dit si puritaine ne l’a pas démis de ses fonctions et a même continué à lui vouer une popularité qui ne s’est pas démentie à ce jour. Peut-être que l’Histoire retiendra que l’affaire Dominique Strauss-Kahn aura imprimé un tournant décisif aux mœurs en montrant que les masses savent désormais que les compétences de leurs dirigeants ne se confondent pas avec la nature de leur sexualité.

Dominique Strauss-Kahn pourrait être lavé de tout soupçon sur base de la perte de crédibilité de son accusatrice suite à la série de mensonges dont elle s’est rendue coupable. Les médias spéculent beaucoup là-dessus, mais il est étonnant que l’on n’entende nulle part exprimer l’exigence que cette tragédie doive déboucher sur des aveux explicites, au moyen desquels l’accusatrice révèlerait sans ambiguïté avoir menti sur toute la ligne, et pas simplement sur ses comptes en banques. Ce serait la moindre des choses. Non pas seulement pour l’honneur de Dominique Strauss-Kahn, mais aussi pour celui de toutes les femmes du monde qui sont réellement violées tous les jours, auxquelles elle aura fait un tort incommensurable.

9 comments to Dominique Strauss-Kahn ou la stature d’un président

  • Gil

    je crois que le fait de trahir la confiance de son épouse et de bafouer sa dignité,à de nombreuses reprises,est un trait de caractère qui disqualifie l’homme pour une fonction de chef d’état,dont le devoir essentiel est de respecter ses engagements envers le peuple.Ce n’est pas le fait de ne pas exterioriser ses sentiments qui le rend plus compétent,ce qui reste à prouver quand on analyse sa prestation de ministre

  • Daniel, bonsoir. Je me suis permise de vous “emprunter” cet article pour le poster sur le site femininisrael.com avec les mentions rassurez-vous.
    J’ai été très intéressée par votre analyse de l’attitude de DSK.
    Effectivement, il n’a pas bronché. Peut être parce qu’il avait à ses côtés Anne Sinclair, une passionnée qui sait protéger les siens envers et contre tout, mais sûrement parce qu’il se savait observé, décortiqué par les médias et la société. Il n’avait pas le droit de craquer, à mon humble avis, cela aurait été pris comme un aveu, une peur surtout, et cela, il ne pouvait se le permettre.
    Peut être aussi l’a t-il vécu comme une épreuve? Une épreuve qu’il devait à tout prix surmonter s’il voulait retrouver sa dignité une fois l’orage passé.
    Néanmoins, si le Procureur abandonne les charges contre lui et l’innocente complètement, il devrait suivre une cure de désintoxication sexuelle, ne serait-ce que pour ne pas se retrouver une prochaine fois dans la même situation s’il avait l’intention de se présenter aux élections. Cette cure serait aussi une preuve d’amour vis à vis de celle qui s’est battue bec et ongles pour lui, qui était prête à donner sa fortune pour qu’il n’aille pas en prison, sa femme.
    Il a appris que rien est acquis dans la vie “publique”, ceci est valable dans la vie privée.
    Enfin, je voulais vous dire combien vous avez vu juste dans votre conclusion. Quelle femme violée pourra porter plainte sans avoir peur d’être rejetée après les mensonges de cette femme de chambre.
    Comment a t-elle pu mentir ainsi, alors que des milliers de femmes et de fillettes africaines sont violées et parfois même tuées sans rien dire!
    En tant que femme, je suis choquée par un tel comportement!
    Et surtout je voudrais savoir pourquoi? Pourquoi avoir menti? Pourquoi avoir joué la mystérieuse victime alors que tout était faux? Pour du pognon? Seulement?
    Quelle bassesse? Quelle cupidité?
    Quand j’ai écrit que certaines femmes ne savaient pas se “tenir” face à un homme de pouvoir, j’étais loin de m’imaginer qu’une femme soi-disant bonne musulmane soit capable d’aller si loin pour du pognon.
    Elle savait qu’elle était perdue si elle disait la vérité aux yeux de son peuple, de sa religion. Elle n’a pas hésité à salir un homme.
    Et les médias se sont chargés du reste.
    Que va faire DSK à présent? Prendre du recul par rapport à toute cette histoire et la boue qui est tjs remuée dans le monde politique, surtout en période pré électorale. Il savait qu’il était fragile, à mon humble avis, il aurait dû rester à son poste au FMI et laisser l’Elysée aux bons français. Ils éliraient sans problème un Mohammed, ils auront du mal à élire un Strauss Kahn, même s’il semblait favori. Il aurait dû le savoir, peser le pour et le contre. Rien n’est perdu. Il a tjs la possibilité de prendre du recul et aller sur une île déserte pour se ressourcer et renforces les liens de son couple!
    Il y aura suffisamment de prétendants à l’Elysée en 2012. Et il n’est pas sûr que les Français lui accordent leur confiance, pourquoi risquer un échec?

    Oups! Trop longue réponse! Une fois de plus, j’ai laissé parler ma tête et mon coeur. Dsl pour la longueur!
    Merci pour ce bel article
    Martine Sroussi

  • Charly Rozenberg

    Touts les coups sont permis même les plus bas, surtout s’ils sont au niveau du bas-rein.
    Il est facile de démolir une personnalité par des attaques mensongères difficilement défendables.
    Naturellement presque tous les hommes ont une attirance sexuelle pour les femmes ET VICE VERSA.
    mais je crois que chaque serrure a sa clef et gare au passe partout.
    selon le comportement d’Anne St Claire, femme remarcable d’une beauté, d’un soutien et d’une fidélité absolu
    je ne vois pas ce que DSK irait chercer ailleurs, sinon le démon du midi.
    Si sa bestialité maladive l’a fait commettre dans le passé des injustices graves envers la femme,
    je crois que le blame de cette dernière aventure qu’il n’a pas commis,sera suffisant pour le remettre sur le droit chemin.
    DSK à la PRESIDENCE FRANCAISE?. Oui je le crois, dans la mesure qu’il accepte le LOGO: LIBERTE EGALITE FRATERNITE.
    Mais attention au mot EGALITE: moi je parle d’une EGALITE PROPORTIONNELLE.
    Si je grimpe vous grimpez avec, si ca marche pas, on sert la ceinture et attention à la faillite
    Bonsoir et salut.

  • GOLDBERG Samy

    Att Mon ami Danielou.
    ————————–
    Tu fait a mon humble avis erreur.Pour nous,qui restons trés conservateur dans nos idées.Ce qui pour l’instant nous a donner raison.Ont peut l’observé dans toutes les situations.Nous ne pouvons pas accepter des malades sexuelles,a aucune présidences.Nous ne les jugeonts pas.

    • Ton avis n’est pas humble, mon ami, parce que tu t’avances à déterminer que DSK est un malade. Dans le même ordre d’idées on aurait dit il y a quelques années à peine que le Maire de Paris était malade parce qu’homosexuel. Si DSK a violé son accusatrice alors il est passible de ce que prévoit le code pénal en la matière. Mais s’il n’a eu qu’un rapport sexuel consenti avec elle et avec mille autres femmes cela ne regarde pas l’opinion publique et ne préjuge en rien de ces compétences en tant qu’élu du peuple. Attaquer DSK sur base de son apétit sexuel est une forme d’intolérance qui relève d’un temps révolu.

  • GOLDBERG Samy

    Cher Administrator.
    ———————–
    Il n’y a ni intolérançe ni temps révolu.Il y a des régles de base et éthiques et moral,qui sont universelles.Vous étes jeune,vous avez diffiçille a comprendre ces critéres,qui ont toujour amener l’humanité dans une bonne diréction.Le contraire a toujour été catastrophique

  • Alain Ziegler

    Mon cher Daniel, je te félicite pour ton article du Monde, à la lecture duquel, il y a qq jours, je me disais que c’était bien vu mais un peu imprudent, compte tenu de l’imprévisibilité dont toute cette affaire est marquée. La décision de la Cour américaine, à venir aujourd’hui, la plainte un peu tardive déposée hier à Paris par une journaliste, tout rend tout obsolète dès que publié, y compris ce que je raconte ici !
    Repartons donc en arrière – bon moyen de prendre du recul – : “Les hommes sont si bêtes qu’une violence répétée finit par leur paraître un droit.”( Claude Adrien Helvetius, brave philosophe du XVIIIème siècle). Il résume bien les choses : les puissants se croient plus en droit de faire des choses que la morale réprouve normalement. Et sont assez bêtes pour se faire piéger de temps en temps, assez vaniteux pour se faire attaquer là où ils ne s’attendaient pas à la réaction d’une faible femme.
    “La femme sera toujours le danger de tous les paradis” (Paul Claudel)
    “L’homme est un animal enfermé – à l’extérieur de sa cage” (Paul Valéry)

  • Micha Haklai-Zajdman

    Chers “Tous”

    Il y a exactement DEUX personnes qui connaissent la verite: c’est “elle” et “lui”. Dans ce cas il faut faire tres tres attention, surtout comme l’ecrit Samy Goldberg (c’est toi, Samy, mon copain de classe?????) qui emploie en ce concerne DSK l’expression “malade sexuel”. Savez-vous combien de cas existent ou les femmes INVENTENT des viols ou des agressions sexuelles par des hommes? Ca peut etre par vengeance, par jalousie, etc. Seulement la loi (et je parle de la loi israelienne que je connais) n’a pas encore vraiment trouve de “solution” pour ce genre de mensonges: le fait est que beaucoup d’hommes se trouvent en ce moment en prison attendant leur verdict – des hommes qui pretendent etre “normatifa” et qui n’ont jamais commis le “crime” pour lequel ils se trouvent en ce moment en prison. Il y a aussi les crimes politiques – comme, a “mon humble avis” – DSK s’est fait pieger pour ne pas pouvoir se presenter au elections presidentielles an France. Nous avons eu il y a des annees un cas pareil, quand Itzhak Mordechai etait “presque” Premier Ministre d’Israel vis-a-vis de Netanyahou: on l’avait accuse de “viol” d’une jeune femme qui a ete envoyee par “X” (je sais par qui, mais je ne le mentione pas) pour le seduire. Mordechai a perdu son “monde”, sa femme, son fils, sa maison et bien sur sa position politique. Un petit resume en ce qui concerne Itzhak Mordechai: un ex-parachutiste brillant – general dans les paras, courageux,humain, Ministre de la Defense et “presque” PM. Et je ne dois pas vous dire qu’a l’armee en Israel 99,99999999999% des generaux ont commis des “actes sexuels” – en general par consentement mutuel: ca fait “bien” de “baiser” avec un general, surtout dans une unite de combat. Tout “l’astuce” est de ne se faire attrapper et ne pas avoir l’aspiration d’entrer en politique et “presque” reussir a etre No. 1. C’est quelque part un “sport national” en Israel pour un homme d’avoir une maitresse, et surtout pour un general dans IDF, ou chaque fille est une “proie” facile, meme fiere d’etre courtisee par un homme de telle envergure. Pour ne pas abuser de ce blog, je ne vous raconterai pas qui etait Shimon Peres – le Citoyen No. 1 d’Israel aujourd’hui – et ses aventures de courreur de jupons. Ce n’est pas pour rien que sa feu femme – Sonia – l’a quitte.

  • Oyx

    Maintenant qu’il a fait un chèque de 6 millions de dollars auquel il assurait ne pas songer il y a un an, sans doute faudrait-il mettre à jour votre article ? 6 millions pour un innocent, une fellation et une demi sodomie sur un thon, ça fait beaucoup; non ? Et ce couillon, vous ne verrez jamais s’exprimer publiquement sur ce qui est, sans aucun doute n’est-ce pas ?, une contradiction.
    Les discours n’y peuvent rien, avant, pendant, maintenant. DSK est un enculé pour reprendre le titre de Nabe qui vient de se faire enculer. Et c’est bon.