La Bête Immonde n’est pas morte à Toulouse

Stéphane Hessel, ancien résistant et auteur d’«Indignez-vous», sympathise avec le Hamas, ce frère jumeau de l’assassin de Toulouse et de Montauban. Jean-Luc Mélenchon, candidat à la Présidence de la République, admire Hugo Chavez, dictateur proche d’Ahmadinejad et de Kadhafi. Il y a ainsi des personnalités de la France politiquement correcte qui n’ont rien retenu du processus qui a emmené un jour le peuple de Voltaire à faire allégeance à Pétain.

Noyer les tueries de Toulouse et de Montauban dans une vague indignation contre le racisme est une forme de déni de quelque chose de grave et de criant, qui est l’islamisme radical. L’auteur des massacres de Toulouse a beau être français, ses motivations relèvent d’une tradition liée au nazisme. Déjà dans les années trente le Grand Mufti de Jérusalem avait vendu son âme à Hitler.

Le racisme existe depuis toujours et n’est pas près d’être éradiqué, mais l’antisémitisme est une variante qui a trouvé sa solution sous la forme politique que constitue l’Etat d’Israël. Nul doute que la France fait ce qu’elle peut pour lutter contre l’antisémitisme, mais il est temps qu’elle revienne à sa politique des années soixante consistant à reconnaître que la véritable réponse à l’antisémitisme ne relève pas de l’humanitaire mais du politique, et donc d’un soutien franc et massif à Israël.

Il y a encore trop de gens dans l’opinion publique française qui pensent qu’ils peuvent être en empathie avec les juifs tout en étant antisionistes. C’est une erreur tragique qui résulte de décennies de propagande anti-israélienne initiée par de Gaulle, position à la fois immorale et contreproductive à terme.

Philippe Karsenty, candidat favori à la 8eme circonscription (français de la Méditerranée) aux législatives, dénonce depuis des années la désinformation concernant Israël. Son combat autour de l’affaire Al-Durah (vidéo d’un homme et de son fils pris dans un feu croisé à Gaza), consiste à enrayer la machine de propagande islamiste radicale qui empoisonne les médias français, propagande qui vise non seulement Israël mais l’ensemble du monde occidental, et en fin de compte la France elle-même.

Les attentats de Toulouse et de Montauban ont ravagé des familles juives, musulmanes et chrétiennes. Mais si l’Europe ne prend pas la mesure de l’islamisme radical, les choses n’en resteront pas là. Les terroristes ont compris la facilité avec laquelle ils peuvent opérer en démocratie. Dans ces conditions, toute nation civilisée se doit de décréter une forme d’état d’urgence tout en s’efforçant de préserver l’Etat de droit.

Les tragédies de Toulouse et de Montauban pourraient avoir des répercussions sur la campagne électorale en cours en France, mais il faut espérer qu’aucun des candidats ne se trompe d’ennemi en stigmatisant telle ou telle catégorie de population. Il faudrait en revanche qu’ils intègrent que les ennemis d’Israël et ceux qui ont inspiré l’assassin de Toulouse et de Montauban sont les mêmes. Qu’ils n’appartiennent à aucune ethnie ni nationalité particulière, mais qu’ils sont atteints d’une même maladie de l’esprit, transmissible mais pas imparable.

Bertolt Brecht, poète allemand du siècle passé, disait à propos du fascisme que “le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde”.

5 réflexions sur « La Bête Immonde n’est pas morte à Toulouse »

  1. Gageons que le tueur de Toulouse sera bientôt célébré comme un martyr par les génocidaires habituels hors de nos frontières, et comme une idole par des masses incultes. Il n’est que de voir la joie à l’assassinat de juifs dans les banlieues antisémites.

  2. bonjour Daniel
    J’ai corrigé quelques erreurs, voici le bon texte,

    Il n’y fait aucun doute: les européens font les frais de leur bonne générosité. Et les français en particulier.
    Ce gars était fiché, peut-être peu suivi, et voici le résultat.
    Il est grand temps, qu’ils fassent le ménage et décident de mettre sur écoute tous ces centres de “culture” ou autres islamistes.
    Qu’ils cessent de laisser passer des millions provenant des pays du golfe pour soi-disant subvenir à toutes ces ” institutions” coraniques et autres.
    Cette manne, fraîche, qui est notre argent qu’on paie pour se ravitailler en pétrole, au final se retrouve chez nous contre nous. L’Europe est vraiment dupe.
    Ces bêtes immondes, doivent disparaitre avant qu’elles ne mettent à terme leur projet de nous islamiser.
    Une forte pensée pour toutes les victimes, qui, elles n’avaient autre aspiration que de vivre en paix dans leurs familles.
    Shabbat Shalom

  3. Comme toujours une analyse précise et claire qui ne laisse aucune ambiguité.
    Contrairement aux attentats précédents en France ou par exemple Raymond Barre parlait de victimes Juives et victimes innocentes cette fois ci tous les partis étaient sur le même diapason moral. Ces meurtres touchent indistinctement tous les Français.
    Ce qui a changé c’est la perception que la nébuleuse djihaddiste touche tout le monde et qu’il n’est pas islamophobe de la décrier. Un grand pas, mais qui vient trop tard car les esprits sont déjà empoisonnés par des années de propagande anti-sioniste et anti-occidentale…

  4. Att.Danielou
    Le ventre est,a été et sera toujours fécond.En 1997,je pronais une résistance Juive,a travers l’europe.Comme en 40-45.Le dialogue est stérile.Je l’avoue je n’ai rien fait pour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *