Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Philippe Karsenty continue son combat

Les résultats des élections des français de l’étranger de la 8ème circonscription ont surpris du fait que Philippe Karsenty, considéré jusque là comme favori, n’ait pas franchi la barre du premier tour. Il disposait pourtant d’un large soutien en Israël, où se trouvait la moitié de l’électorat concerné. S’il avait pu passer ce premier barrage il aurait peut-être pu faire entendre son message de manière plus audible, dans le cadre d’une confrontation réduite à deux candidats.

C’est une déception pour lui, mais au delà de la personne de Philippe Karsenty, son élimination constitue la perte d’un précieux atout dans le cadre des relations franco-israéliennes. Chacun des candidats avait sa plateforme électorale, son programme et ses orientations idéologiques, mais nul n’était aussi compétent que Philippe Karsenty pour faire entendre une voix originale et décomplexée dans la caisse de résonance que constitue l’Assemblée Nationale. Le courage et la persévérance dont il fait preuve depuis des années dans le cadre de l’affaire Al-Durah était – et demeure – un gage de son aptitude à affronter la machine de propagande anti-israélienne et antisémite.

Ces élections législatives sont avant tout une affaire franco-française, mais nul doute que l’idée toute nouvelle d’un député portant la voix de français de l’étranger n’est pas indifférente pour les pays où ils résident. La tâche prioritaire du député sera bien entendu de servir les intérêts de sa circonscription, mais au delà des aspects politiques ou administratifs, il sera emmené à servir de canal de communication non seulement entre les expatriés et la France, mais aussi entre les pays d’accueil eux-mêmes et la France.

Les urnes ont parlé, mais la classe avec laquelle Philippe Karsenty a concédé son échec, le panache avec lequel il a transcendé sa propre sensibilité politique en appelant au soutien de la candidate socialiste témoigne de son souci de la circonscription qu’il entendait représenter, souci persistant même après avoir été éliminé de la compétition.

Ce n’est ni un cliché ni un prix de consolation pour ses électeurs que d’estimer que Philippe Karsenty continuera son combat d’une manière ou d’une autre, tant dans l’intérêt de la France que dans celui d’Israël. Au delà des aléas politiciens et médiatiques qui empoisonnent le débat public, ces deux nations partagent trop de valeurs pour laisser les ennemis d’Israël polluer l’espace médiatique par une désinformation qui n’en a pas fini de sévir.

Comments are closed.